15 rue de l'Atlantique 44115 Basse Goulaine

Canal de Suez : Nouvel accident, heureusement sans conséquence

Une nouvelle fois, un navire s’est échoué dans le Canal de Suez. À chaque itération, il s’agit d’un évènement important pour le fret maritime, car le canal est un point essentiel du commerce international par lequel transite 10% du commerce mondial de marchandises. Rappelant le triste épisode de l’Ever Given, qui avait pour sa part impacté le trafic durant 6 jours, les conséquences de ce nouvel épisode sont toutefois bien moindres.

Échouage d’un navire norvégien

C’est par l’intermédiaire de l’agence de transit maritime Leth que nous avons appris le lundi 9 janvier l’échouage d’un cargo dans le Canal de Suez. Ce navire, le MV Glory, affiche 225 mètres en longueur et 32 mètres en largeur. Sa capacité de transport est estimée quant à elle à 41 000 tonnes.

Lors de son passage par le Canal de Suez, ce navire norvégien provenait de Turquie. Au sein d’une flotte de navires, celui-ci se dirigerait vers la Chine. Son objectif était de transporter 65 000 mètres cubes de blé en provenance d’Ukraine.

Les conséquences de l’accident

Le blocage n’aura été que de courte durée. En effet, le MV Glory a pu être renfloué dans la matinée grâce à l’intervention de quatre remorqueurs. Le trafic n’a donc pas été perturbé plus que de raison. Seuls quelques retards mineurs étaient alors attendus par les autorités du canal.

Suite au remorquage, vingt et un navires faisaient déjà cap vers le sud et le transit reprenait de manière normale. Dans la journée, le patron du Canal de Suez, Oussama Rabie déclarait que cinquante et un navires circulaient dans les deux sens.

Plus de peur que de mal donc ! C’est une très bonne chose pour l’Égypte. En effet, le pays subit une forte crise économique. Sa monnaie, la livre égyptienne, a perdu l’an dernier près de 75% de sa valeur. Or, le Canal de Suez est un élément essentiel de l’économie égyptienne. En effet, il s’agit de l’une de ses premières sources de revenus en devises à hauteur de 7 milliards de dollars chaque année.

Le tracking de conteneurs, ça vous parle ?

Il existe différentes méthodes de tracking de conteneurs afin d’optimiser et de sécuriser sa chaîne logistique.

En savoir plus

Des précédents malheureux

Déjà en mars 2021, le porte-conteneurs Ever Given de près de 200 000 tonnes s’était échoué dans le canal. Plus exactement, sa proue s’était encastrée dans la rive est du canal lors d’une tempête de sable.

La circulation avait alors été bloquée durant près d’une semaine. Le coût de ce fâcheux incident est estimé à près de 9 milliards de dollars par jour pour le commerce mondial et 12 à 15 millions de dollars par jour pour l’Égypte.

Bien plus dramatique que les pertes financières, les opérations de sauvetage avaient d’ailleurs coûté la vie à un agent de l’Autorité du Canal de Suez. Cela nous rappelle que ces incidents sont loin d’être anodins.

Pour résoudre ces problèmes, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a approuvé en main 2022 un projet visant à élargir le canal, notamment la partie sud où s’était échoué l’Ever Given. Espérons que ces travaux puissent éviter à l’avenir ce genre de catastrophes.

Votre entreprise est-elle bien équipée pour la gestion de vos importations et exportations ?

Découvrez les fonctionnalités de TRADE.EASY qui ont été développées spécifiquement pour les activités de commerce international.

Découvrir