15 rue de l'Atlantique 44115 Basse Goulaine

Capitaine de navire marchand : Un métier méconnu

Naviguer à l’autre bout du monde, savoir réagir rapidement et prendre des décisions pour préserver la sécurité des hommes sur le pont. Cette évocation semble être celle d’une aventure maritime. Pourtant, c’est le quotidien du capitaine de navire marchand. Métier malheureusement trop peu connu, il offre pourtant des opportunités à qui aura le courage de prendre la mer pour relever de nombreux défis !

Les qualités requises pour devenir chef d’une expédition maritime

Aujourd’hui comme par le passé, commander un navire en pleine mer et en toute autonomie exige de posséder certaines qualités incontournables. Un capitaine de la marine doit savoir garder son sang-froid pour bien gérer les crises qui pourraient survenir à tout instant.

Il doit être à la fois un expert de la mer et un bon gestionnaire. C’est pourquoi il doit posséder les qualités suivantes :

  • Savoir commander les membres d’équipage 
  • Avoir une expertise en navigation 
  • Connaître le navire dont il a la responsabilité 
  • Maîtriser l’informatique et l’électronique de bord 
  • Maîtriser le droit maritime

Un métier à responsabilité

La conduite du navire en mer en est une chose complexe. Pour cette raison, le capitaine de navire marchand a sur les épaules de lourdes responsabilités. D’autant que l’équipage, selon la taille du navire, peut compter jusqu’à plusieurs centaines de passagers. Pour assurer leur sécurité et amener les marchandises à bon port, le capitaine a autorité sur l’ensemble des activités à bord. Il est assisté dans ses obligations par un second capitaine et un chef mécanicien.

Les tâches qui lui sont confiées sont très nombreuses :

  • La conduite du navire (manœuvres et navigation) 
  • La supervision des machines 
  • La gestion de la sécurité du navire 
  • La responsabilité des marins et des marchandises

Le capitaine à bord est donc une sorte de chef d’orchestre et sa forte expertise est nécessaire à la sécurité de tous.

Des conditions de travail exigeantes

Bien qu’il dirige le navire, le capitaine de la marine marchande n’en est pas moins soumis à des conditions de travail parfois éprouvantes.

Nous pouvons notamment citer :

  • Un travail exigeant sur le plan physique et mental 
  • La longueur des traversées qui peut aller jusqu’à plusieurs mois 
  • Un rythme d’alternance travail / jours de congé qui peut être difficile 
  • Le transport de marchandises parfois dangereuses 
  • Les conditions climatiques

Découvrez TRADE.EASY

Solution innovante pour la gestion des activités de négoce international.

En savoir plus

Un salaire à la hauteur de la tâche

Heureusement, la conduite du navire permet de bénéficier d’un salaire relativement confortable. Celui-ci varie selon la taille du navire ou bien l’expérience professionnelle du capitaine. Toutefois, nous pouvons indiquer que le salaire moyen est situé entre 4500€ et 7000€ brut par mois.

Il s’agit d’un métier certes difficile, mais riche d’opportunités et qui permet de se déplacer sur tous les continents. Pour ces raisons, nous comprenons pourquoi de nombreux marins répondent à l’appel du large.

Comment devient-on capitaine de navire marchand ?

Avant tout, pour devenir capitaine sur un navire, il est nécessaire de suivre un cursus de formation adapté. Toutefois, plusieurs voies permettent d’atteindre cet objectif :

  • La filière professionnelle pont via la formation continue 
  • La formation d’officier-chef de quart passerelle (OCQP) 
  • La formation polyvalente d’officier de 1re classe de la marine marchande

Cependant, la taille des navires commandés dépend de différents brevets obtenus. Chaque type de navire est exprimé par une unité de mesure internationale standard appelée jauge. Le brevet de capitaine 200 par exemple octroie l’autorisation de commander les navires de jauge inférieure à 200.