Les perspectives du transport maritime pour l’année 2021

Depuis 2019, le secteur du transport maritime a été fortement impacté par la crise sanitaire mondiale.

En 2020, ce ne fut toutefois pas la catastrophe annoncée, car la baisse des prix du pétrole associée à une hausse d’achats des biens a permis à de nombreuses entreprises d’atteindre des bénéfices records.

Néanmoins, la pénurie de conteneurs pour les marchandises et les ports engorgés ont contribué à une forte hausse des coûts du fret pour les chargeurs.

On peut alors se demander quand espérer un retour à la normale et quelles sont les perturbations à prévoir dans les processus logistiques internationaux.

À quand un retour à la normale ?

Tout d’abord, il est difficile de prévoir de manière certaine les évènements de l’année 2021. Ceci car la pandémie est toujours en cours et son évolution influe fortement sur l’évolution des différentes tendances observables.

Toutefois, Jerome Powell, président de la Banque centrale américaine, envisage un retour à la normale d’ici un an[1]. Nous pouvons donc espérer une sortie de crise relativement proche.

L’augmentation des tarifs de fret est-elle inévitable ?

S’il faut attendre un an, quelle sera la situation dans ce laps de temps ? Doit-on redouter une hausse continuelle des tarifs du fret maritime ? Quid de l’inflation ou de la croissance du secteur ?

Pour commencer, l’inflation devrait être stable selon le FMI et la FED. Ainsi, ces derniers prévoient un taux d’inflation oscillant entre 2% et 2,4%[2].

De plus, selon la Cnuced, les flux maritimes devraient croître de 4,8% cette année, tandis que l’OMC s’attend à ce que le volume du commerce mondial de marchandises connaisse une croissance supérieure à 7%[3].

Malgré ces chiffres encourageants, il est délicat d’estimer la demande et les besoins de fret pour l’année 2021. Par ailleurs, les relations entre les transporteurs et les chargeurs peuvent se tendre fortement suite aux augmentations notables des coûts de transport. D’autant que les grandes compagnies seront tentées de négocier des tarifs encore plus élevés.

Cependant, la situation peut s’inverser en faveur des chargeurs si la demande connaît un repli suite aux faillites ou suite à des actions en justice contre les abus de position dominante.

L’accélération des mutations et le développement de tendances fortes

Quoi qu’il en soit, cette situation inédite occasionne une accélération des mutations du secteur.

En premier lieu, on peut s’attendre à un développement de modes de transports alternatifs comme le fret ferroviaire, et d’une régionalisation de la production et du transport de marchandises. Cela serait dû tant aux bouleversements politiques et commerciaux qu’aux avancées technologiques telles que la robotique, l’automatisation et la numérisation.

D’ailleurs, la numérisation de la logistique internationale est l’une des tendances fortes. Suite à l’essor du télétravail, du développement de l’e-commerce et du succès des outils SaaS, tous les secteurs se digitalisent rapidement. Or, le transport n’échappe pas à la règle et l’optimisation des flux logistiques via des logiciels adaptés devient une nécessité stratégique.

Vous aussi digitalisez la gestion de votre activité avec TRADE.EASY

Si vous recherchez un outil tout-en-un pour gérer votre activité de négoce international, faites le bon choix avec TRADE.EASY.

Notre solution vous permet en effet de centraliser vos données et d’optimiser vos processus de travail tout en garantissant un niveau de sécurité optimal à tous les niveaux.

Pour un investissement minimal vous gagnez visiblement en performance ! On vous dit tout en 2 minutes chrono dans cette vidéo.


[1] https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_–transport-maritime-le-retour-a-la-normale-pourrait-prendre-un-an-_54135-4576958_actu.Htm

[2] https://larochesuryon.maville.com/actu/actudet_–transport-maritime-le-retour-a-la-normale-pourrait-prendre-un-an-_54135-4576958_actu.Htm

[3] https://www.journalmarinemarchande.eu/actualite/shipping/retro-et-perspective-2021-aussi-renversante-que-2020