15 rue de l'Atlantique 44115 Basse Goulaine

Transport de marchandises à l’international : un coût variable

Faire transiter des marchandises à l’international nécessite une réflexion stratégique afin de définir le meilleur mode de transport. Votre objectif : un fret efficace (garantissant la satisfaction de vos clients), mais aussi rentable pour votre entreprise. Pour cela, différents critères sont à prendre en considération : le type de marchandises, leur poids et leur taille, l’itinéraire de transport, le choix du transporteur, l’assurance, les taxes… Pas si simple !

Les principaux facteurs de coût d’un transport international de marchandises

Incoterms

Le coût que vous aurez à supporter pour une expédition de marchandises à l’international dépend de l’Incoterm retenu dans votre transaction commerciale. En effet, l’incoterm définit qui assume la responsabilité et les coûts à chacune des étapes du transport des marchandises.

Mode de transport

Le facteur principal du coût d’une expédition est le mode de transport retenu. En effet, les valeurs diffèrent beaucoup selon que vous retenez le fret maritime, aérien, ferroviaire ou routier (cf. rubrique suivante). Vous aurez parfois à combiner différents modes de transport, c’est aussi là toute la valeur ajoutée des transitaires qui gèrent cette logistique pour vous.

Le choix du mode de transport se fera en partie en fonction du « poids volumétrique » qui reflète le volume de la marchandise par rapport à son poids. Par exemple, le fret aérien peut être intéressant pour une marchandise à faible poids volumétrique (cargaison inférieure à 0,5m3 et qui pèse moins de 100kg). Au-delà, les autres modes de transport seront à privilégier.

Carburant

Le prix du carburant est intimement lié au coût du transport de vos marchandises. Ce facteur volatile a un effet direct sur les tarifs des différents transporteurs. Malheureusement, vous ne pourrez que subir les variations de ce facteur.

Itinéraire

L’itinéraire a aussi un impact sur le coût global d’une expédition. N’oubliez pas de vous renseigner sur les droits de douane des pays concernés ! Les tarifs douaniers sont souvent une résultante du contexte géopolitique (à suivre de près donc).

Et si les marchandises traversent des zones à risques, vous serez certainement soumis à des frais supplémentaires pour couvrir les risques potentiels pris par les transporteurs.

Saisonnalité

Il existe aussi une saisonnalité dans le transport international. Les pics de consommation, comme la période de Noël, font grimper les prix. Anticipez au mieux, quand ces périodes de forte demande sont connues !

Assurance

Afin de limiter les risques de sinistres, une assurance-transport international est conseillée.

Stockage

Les transporteurs disposent d’une durée limitée dans les ports et entrepôts pour stocker la marchandise. Si le délai est dépassé, des frais seront à régler (surestaries, frais à l’horaire, frais d’entrepôt…), attention, ça monte vite !

Formalités douanières, comment les gérer ?

Les procédures douanières liées à vos importations et/ou exportations représentent des enjeux importants en termes logistiques et financiers. Comment les gérer au mieux ?

Lire l’article

Un coût qui dépend du type de transport

Cas du fret maritime

C’est le mode de transport le plus utilisé à l’international. Il permet d’expédier de grands volumes à moindre coût. Cependant il est soumis aux conditions météorologiques et à des contraintes d’itinéraires, sans parler des délais d’acheminement plus longs.
Généralement, le devis de fret maritime comprend toutes les dépenses liées au déplacement du port d’origine au port de destination. Les cours du pétrole, des taux de change et d’autres frais, tels que la congestion, la surcharge en raison de risques de guerre et la surtaxe pendant la haute saison affecteront le montant final.

Cas du fret aérien

Le fret aérien ne représente que 2% du transport mondial. Plus onéreux que le fret maritime, il est cependant bien plus rapide ! Recommandé pour les envois de longues distances de marchandises périssables et légères, ou de grande valeur. Cependant, attention aux frais potentiels qui peuvent s’ajouter à la note finale :

  • Surcharge tarifaire appliquée par la compagnie aérienne (par exemple la Fuel surcharge, ou FSC, relative à l’évolution du coût du carburant)
  • Reconditionnement pour mise aux normes pour le transport aérien
  • Supplément de sécurité
  • Frais de manutention
  • Traitement de marchandises dangereuses

Cas du transport routier

Plutôt économique, le transport routier est cependant assez lent. Il est très utilisé pour les échanges commerciaux entre pays d’un même continent (par exemple des trajets France – Europe).
Le transport routier se combine souvent au fret maritime pour des raisons pratiques et économiques.

Le coût du transport routier repose sur 3 catégories :

  1. Les coûts kilométriques (qui comprennent le coût du carburant, l’entretien des véhicules et les péages)
  2. Les coûts humains du transporteur : les coûts de conducteurs qui comprennent les salaires et les indemnités de déplacement des chauffeurs. Et les coûts de cotisations employeurs.
  3. Les charges journalières qui comprennent le prix du matériel, les assurances, la taxe à l’essieu (en France) et les coûts de gestion

Cas du transport ferroviaire

Le trafic ferroviaire à l’international (qui a explosé entre la Chine et la France lors de la crise sanitaire) s’est montré fort compétitif quand les prix du fret maritimes ont flambé.

Transport plus écologique, rapide et rentable pour les articles volumineux et lourds sur de longues distances, il présente aussi des inconvénients : il doit généralement être combiné à un autre mode de transport, et le réseau ferroviaire n’est pas toujours très développé selon les régions du monde ; les itinéraires et horaires stricts le rendent peu flexible ; les risques de retard sont importants en raison de potentielles défaillances mécaniques ou en raison des changements de transporteur dans les gares frontalières.

Le coût du transport ferroviaire de marchandises dépend :

  • des dimensions et poids de la cargaison à transporter,
  • de la distance parcourue (moins chère pour les longues distances),
  • de la prise en charge par un autre transporteur pour relier la voie ferroviaire aux adresses de livraison,
  • du type de marchandises,
  • de l’assurance supplémentaire qui peut être achetée pour une protection complémentaire de la cargaison,
  • des frais de douane applicables par chaque pays.

Facturation des frais de transport de marchandises à l’international

La solution en ligne TRADE.EASY

TRADE.EASY vous permet d’alimenter un référentiel des coûts de transport par Compagnie maritime, Trajet et Type de conteneurs.

Les « fiches de coûts » utilisent ce référentiel afin de déterminer la rentabilité d’un produit en fonction du type de conteneur et du transport choisi.

De plus, pendant la création d’une commande, la calculette TRADE.EASY vous permet d’estimer l’impact des différents coûts (dont le transport) sur le prix de vente au client. Le calcul automatique du taux de marge couplé à cette calculette sont une aide précieuse dans le calcul de votre prix de vente.

La calculette vous aide à évaluer votre prix de vente en intégrant les coûts prévisionnels comme le coût du transport de marchandises
Coûts prévisionnels d’une commande – TRADE.EASY
Demandez une démo